Developed in conjunction with Ext-Joom.com

INFOS FLASH
ANNABA / ACCIDENT DE LA ROUTE - samedi 10 octobre 2015 18:04
ANNABA/ URGENCES MEDICALES - vendredi 25 septembre 2015 16:57
ANNABA / FOURNITURES SCOLAIRES - vendredi 11 septembre 2015 17:55
Ligue des Champions de l’UEFA - vendredi 28 août 2015 16:58
ANNABA / PRODUCTION AGRICOLE - dimanche 16 août 2015 17:28
vendredi, Oct 09 2015

Béjaia:

Écrit par Publié dans Evénements

Le parcours et la vie du savant Soufi Sidi-Yahia Zwawi ont été évoqués lors d’un colloque ouvert mercredi à Bejaia en présence d’un large panel d’universitaires et de chercheurs, regroupés pour jeter un nouveau regard sur la dimension religieuse, spirituelle, sociale et humaine de cette personnalité.
Natif du village des Beni-Aissi, en grande Kabylie, Yahia zwawi faisait partie du cercle immédiat des «princes de la science» du moyen âge qui ont fait de Béjaia un carrefour de civilisations de premier ordre.
Il était, en effet, contemporain de Sidi-Boumediene avec qui il a «entretenu des rapports spécifiques», de Abdelhak El Ishbili et de Abdelhamid El Massili, a souligné le professeur Djamil Aissani, spécialiste en recherches historiographie et président de la société savante Gehimab.
C’était aussi l’époque où le célèbre mathématicien italien Léonardo Fibonnacci (1170-1240) s’était établi dans la ville pour s’initier aux systèmes de numérotation aux méthodes de calcul et aux techniques commerciales usités en terre d’Islam, a-t-il ajouté.
Yahia Zwawi est un «moment glorieux de Bejaia, marquée par un dynamisme intellectuel des plus vifs et des plus renommés» du monde musulman. L’illustre métaphysicien, Ibn Arabi, de passage alors dans la région en fut subjugué, résumant celui-ci, à une grande vision, a signalé le même chercheur.

vendredi, Oct 09 2015

Les participants au 23ème congrès de l’Académie arabe de musique ont plaidé, mercredi soir à Constantine, pour le rattachement de l’Académie à l’Organisation arabe pour l’éducation, la culture et les sciences (ALECSO).
Le président de l’académie, Lamine Bechichi, a souligné, dans une déclaration à l’APS, en marge de la cérémonie de clôture de ces assises ouvertes mardi dernier à la salle de spectacle Ahmed bey en présence du ministre de la Culture, Azzedine Mihoubi, l’importance, pour l’académie, rattachée depuis sa fondation en janvier 1971 à Tripoli (Libye) au secrétariat général de la Ligue arabe, d’être annexée à l’ALESCO , son «milieu naturel».
Se référant aux recommandations des séminaristes algériens et arabes représentant la Tunisie, la Libye, le Soudan, l’Egypte, le Liban, l’Irak, La Jordanie, le Koweït et le Sultanat d’Oman, M. Bechichi a exhorté l’ensemble des acteurs à consentir davantage d’efforts pour affermir et renforcer les arts, particulièrement la musique authentique du terroir, pour qu’elle retrouve la place qu’elle mérite dans la société.

mercredi, Oct 07 2015

Le 8e Festival international de la bande dessinée d’Alger (Fibda), regroupant des créateurs de 32 pays dont la Corée du sud en invité d’honneur, s’est ouvert mardi à Alger en présence de deux ministres.
Le ministre de la Culture, Azzedine Mihoubi , et le ministre de la Jeunesse et des Sports, El Hadi Ould Ali, ont officiellement inauguré cette 8e édition du Fiba qui propose jusqu’au 10 octobre de découvrir l’art du «Manhwa», la bande dessinée sud-coréenne, à travers une exposition de reproductions de planches de quatorze dessinateurs de ce pays.

mercredi, Oct 07 2015

Les sélections pour la participation au concours de «Alhane Wa Chabab» ont démarré dans plusieurs villes du pays avant le prime prévu pour le 21 novembre prochain, a annoncé le directeur de production de l’émission de téléréalité Amer Bahloul.
Les sélections ont débuté au Théâtre régional d’Annaba et à la station de Télévision régionale de Constantine, pour se poursuivre les 7, 10, 13 et 15 du même mois à la maison de la Culture de Bejaia, de Tizi Ouzou et de Djelfa ainsi que station de télévision régionale d’Oran, respectivement.

mercredi, Oct 07 2015

Trente-cinq œuvres ont été réceptionnées dans le cadre de la 2ème édition du Festival d’Oran du film court incitant au bénévolat (FOFIB 2015), prévue les 23 et 24 octobre prochain, a-t-on appris mardi du collectif organisateur «Algériens Optimistes».
«Les candidatures émanent de jeunes cinéastes des quatre coins du pays ainsi que de la Tunisie», a précisé Réda Hadj-Sahraoui, membre du groupe initiateur, dans une déclaration à l’APS suite à la clôture de l’appel à participation.
«Un jury composé de spécialistes algériens et étrangers du 7ème Art s’attellera, dans une première étape, à sélectionner les 7 meilleurs films qui entreront en lice pour le Grand Prix du festival», a-t-il expliqué.

mardi, Oct 06 2015

 


Des grands noms de la musique menés par Paul McCartney ont prêté leurs voix à une chanson sortie mercredi pour faire pression sur la conférence de Paris consacrée au climat en décembre.
La chanson «Love Song to the Earth» (Chanson d’amour pour la Terre) est diffusée moins de trois mois avant le début de la conférence de Paris, qui se tiendra du 30 novembre au 11 décembre et vise un accord global pour limiter la hausse des températures à la surface du globe.
Sur une mélodie pop, les stars chantent à tour de rôle les paroles, qui évoquent notamment la «fragilité» de la planète bleue.
Parmi ces vedettes figurent le rockeur Jon Bon Jovi, la chanteuse folk-pop Sheryl Crow, la vedette béninoise Angelique Kidjo et le rappeur jamaïcain Sean Paul.
«Avec cette chanson, nous voulons parler d’environnement aux gens pour qu’ils puissent agir et ne pas être paralysés par la peur», a expliqué la chanteuse pop britannique Natasha Bedingfield dans un communiqué.
Accompagné d’une vidéo montrant des scènes de nature et des enfants tenant des pancartes, le titre est sorti mercredi sur Apple Music et sera mis en vente partout vendredi.
Les bénéfices seront versés à la Fondation de l’ONU sur le climat et la branche américaine des Amis de la terre.
Cette initiative intervient après l’annulation d’un concert mondial pour le climat baptisé «Live Earth» que souhaitait organiser le 19 septembre au pied de la Tour Eiffel l’ancien vice-président américain Al Gore.
Aucune explication officielle n’a été fournie pour l’annulation de cet événement censé réunir, à travers plusieurs manifestations sur tous les continents, plus d’une centaine d’artistes, sous la houlette de Pharrell Williams.
Déjà reporté du 18 juin au 19 septembre, cet événement a finalement été «fusionné» avec les «24 Heures de réalité» des 13-14 novembre, une manifestation en ligne pour sensibiliser aux enjeux .

Page 3 sur 185